5 astuces pour obtenir son permis moto !

Posted on in Auto/Moto
moto

Sentiment de liberté, efficacité dans les bouchons… Rouler en moto apport des sensations et des avantages. Alors, vous êtes décidé à passer le permis moto ? Pour devenir un bon motard, il vaut mieux passer par une bonne école, et faire les choses proprement. Voici quelques conseils pour appréhender au mieux cet exercice et profitez pleinement de votre nouvelle amie la moto !

Prenez le temps pour apprendre

Pas d’urgence. Prenez le temps. Rien ne sert de vous presser, il est préférable d’avoir été exposé avec le moniteur à un maximum de situations, qu’elles soient routières (circulation, ville/autoroute) ou météorologiques (pluie, verglas, neige, vent fort).

Il faut que vous soyez capable de conduire dans n’importe quelle situation : si vous sortez votre moto, vous n’avez pas fait attention et il se met à pleuvoir, il faut que vous gardiez la maîtrise de votre engin, et surtout ne pas se mettre à paniquer par exemple. Aucune honte à avoir concernant le nombre d’heures de conduite : chacun apprend à son rythme.

Néanmoins, si vous êtes du genre impatient, sachez que vous pouvez réaliser un stage accéléré qui vous permet de concentrer les cours sur quelques jours ! Ce « permis intensif » également intéressant si vous avez peu de disponibilités et que vous souhaitez profiter d’une semaine de congé pour vous y mettre à fond. Le bémol : le prix est généralement beaucoup plus élevé.

Choisissez votre école avec soin

En général, les auto-écoles proposent de passer tous les permis : A (moto) et B (voiture). Lors de votre prospection, regardez bien les horaires d’ouverture et d’heures de cours, s’ils font des tarifs spéciaux pour les motards, s’ils proposent des facilités de paiement…

Le dispositif « permis à 1€ par jour » est disponible également pour les permis moto : cela vous permet de limiter votre dépenser à 30 € par mois, et c’est la durée du prêt (sans intérêt) qui s’adapte au montant emprunté. Il faut simplement pour cela choisir une auto/moto-école conventionnée « permis 1€ », avoir moins de 25 ans et demander le prêt à votre banque.

D’autre part, vous pouvez aussi regarder les avis sur internet (à prendre avec du recul, car il peut aussi y avoir des débordements), ou même discuter avec des élèves pour connaître un peu leurs impressions. Essayez aussi de rencontrer le moniteur : il va vous accompagner dans votre apprentissage. Vous devrez y mettre du vôtre, mais un minimum de feeling est quand même profitable à une pratique sereine. Vous pouvez aussi demander les taux de réussite au passage du permis moto.

Il vaut mieux choisir une (très) bonne moto-école qui vous présente à l’examen quand vous êtes prêt, et qui vous prépare réellement à la conduite sur route plutôt qu’une moto-école low-cost où vous êtes plusieurs sur une moto, et où la qualité de l’enseignement vous met en échec à l’examen, vous oblige à reprendre des heures… Sachez qu’au bout de cinq essais ratés, vous devez repasser le code en plus.

Vos cours de conduite vont comprendre une partie route et une partie dite « plateau ». Cet examen du permis moto consiste à éprouver votre maîtrise de la moto moteur éteint (déplacement de la moto), à allure lente (circulation urbaine), normale (slalom, inclinaison dans les virages).

Investissez dans un bon équipement

Être un bon motard, c’est aussi savoir se protéger avec un bon équipement, neuf et homologué. On va faire une comparaison assez parlante avec la voiture : quand vous êtes à moto, la carrosserie, c’est vous. Pensez-y quand vous voyez des motards l’été en tee-shirt, voire en short…

Pour commencer, n’achetez jamais un casque d’occasion ! Outre les raisons d’hygiène, si le casque semble neuf visuellement, il peut avoir pris un choc, être fissuré à l’intérieur et que ça ne se voit pas à l’extérieur. Dans ce cas, la moindre chute, même anodine, pourrait vous être fatale.

Mais si le casque est évident, deux autres éléments sont OBLIGATOIRES à moto ! Vous devez porter une paire de gants certifiés CE, et comme les automobilistes, vous devez avoir à portée de main un gilet jaune en cas de panne ou d’accident.

D’autres équipements ne sont pas obligatoires, mais fortement conseillés : choisissez un blouson et un pantalon homologués. Ceux-ci peuvent être en cuir ou en nylon, et très efficaces en cas de glissades ou roulades. Une paire de bottes ou de chaussures de moto vous éviteront d’éventuels dégâts au niveau des chevilles.

Attention, pour le jour de l’examen, le blouson moto avec protections et les chaussures montantes sont obligatoires !

Détendez-vous

Lors de l’examen du permis moto, dé-ten-dez-vous ! Cela dit, lors de la conduite aussi. Trop crispé, vous risquez de devenir un danger, pour vous-même et pour les autres en faisant des gestes brusques. Si vraiment vous êtes d’une nature stressée, n’hésitez pas à faire appel à des techniques de relaxation naturelle (telle que l’aromathérapie, la sophrologie), et évitez les douze tasses de café avant l’examen.

Ne soyez pas trop détendu non plus à l’inverse : si une moto est plus maniable et se faufile plus facilement, ne commettez pas non plus une erreur éliminatoire telle que circuler en sens interdit, ou sur les voies réservées, franchir une ligne continue… Vous devez rester tout à fait attentif à votre conduite et à votre environnement.
Dites-vous que vous êtes là pour vous faire plaisir, que votre moniteur vous a préparé à ces épreuves, et qu’il n’y a pas de raisons d’échouer. Dites-vous aussi que sur le plateau vous avez droit à deux essais, et qu’a priori les examinateurs plateau, sans être laxistes dans leurs décisions, ne sont pas des dragons non plus.

Ne négligez pas la partie théorique

Si vous avez déjà le permis voiture, votre code de la route est valable cinq ans après la date d’obtention. Au-delà, vous allez devoir repasser votre code.
Si vous n’avez pas le permis voiture, vous allez devoir passer le code ! Le nombre de fautes maximum est de 5 sur 40 questions posées. Vous pouvez prendre, bien sûr, des cours de code à l’école. Vous trouverez même des cours directement sur internet pour vous améliorer de façon plus rapide.
Attention, l’épreuve du plateau contient également une partie théorique durant laquelle votre examinateur va évaluer votre connaissance des risques, les spécificités du véhicule…

Pour valider l’obtention du permis moto, ce ne sont pas donc pas moins de trois épreuves que vous devrez passer (code, route, plateau). Votre apprentissage doit vous préparer à ces trois étapes cruciales, et vous donner les cours de conduite en conséquence. Apprendre à conduire une moto est un ensemble, et il ne faut pas se reposer sur ses acquis si l’on est déjà détenteur du permis voiture. C’est d’autant vrai qu’en conduisant, on prend de mauvaises habitudes… Les contrôles rétro, les mains sur le volant…

Soyez donc humble et reprenez bien les bases depuis le début ! A contrario, si vous êtes un jeune conducteur, attention à ne pas vous laisser entraîner par votre fougue… Bon courage et voici une bonne adresse pour acheter votre moto si vous êtes à Nice lorsque vous aurez eu votre permis : www.bikeup.fr.